Arenius

Vous développez, nous validons

La société > Articles de presse

Articles de presse

TV Rennes 35 : Innov' Actualité



TV Rennes 35 : Initiatives



ARENIUS fête ses 10 ans (Vitré Communauté – novembre 2014)

En 2004, Laurent bratigny, Mickaël Travers et Stéphane Vieuville, trois ingénieurs de Mitsubishi, créent leur propre entreprise, un laboratoire d’essais industriels appelé ARENIUS.Quelle est l’activité exacte de cette entreprise au nom scientifique ?

ARENIUS est un laboratoire privé d'essais climatiques, mécaniques et environnementaux pour les entreprises industrielles. Il travaille avec des entreprises industrielles provenant de secteurs très variés : l’automobile, qui représente plus de 50% de l’activité, l’aéronautique, l’aérospatiale, la domotique, le ferroviaire ou encore le secteur de la monétique ... Parmi ces clients, de nombreuses entreprises locales telles que Allflex, Oberthur, Cooper, Deltadore, Thales… mais aussi une clientèle française et internationale. « Ces essais ont pour objectif de valider la qualité du produit qui nous est confié. Ils constituent une garantie pour l’industriel » explique Stéphane Vieuville. ARENIUS est certifié ISO 17025, une accréditation COFRAC portant sur les exigences générales attendues des laboratoires d’étalonnages et d’essais.

Les essais climatiques consistent à soumettre les pièces confiées à haute et basse température. Elles sont soumises à des chocs thermiques par une variation importante de la température en quelques secondes. Les essais mécaniques analysent l’évolution du produit soumis à des phénomènes mécaniques sur sa durée de vie, les essais vibratoires pour simuler les transports routiers et maritimes par exemple ; choc et essai d’endurance d’un casque audio ou d’une porte de train… reproduction d’un choc, d’une chute, de secousses, analyse d’une résistance à un étirement... Les tests environnementaux portent sur la tenue des traitements de surface. Les produits sont exposés au brouillard salin ou sous forte hygrométrie pour tester leur vieillissement dans ces conditions extrêmes.

«Nous mettons aussi au point des bancs d’endurance mécaniques» explique Mickaël Travers. Ces bancs permettent de réaliser des essais de fatigue mécanique après mise sous contrainte cyclique d’un produit. Les contrôles sur les produits ne sont pas seulement visuels. Ils sont aussi utilisés pour la mesure de données telle que la consommation électrique. Cette compétence permet à ARENIUS de répondre à des attentes spécifiques de leurs clients qui sous-traitent les essais de qualité et de résistance de leurs produits afin de gagner temps et espace au sein de leur propre site de production. «Nos interlocuteurs sont souvent des services de recherche et développement qui veulent vérifier la tenue dans le temps ou dans des contextes extrêmes des pièces en cours de développement ou de mise en production.»

Cette capacité à répondre aux besoins particuliers des clients fait la force de l’entreprise. Réputée pour sa réactivité et sa capacité à comprendre rapidement la demande du client grâce aux compétences techniques de l’équipe, l’entreprise a un beau potentiel de développement sur les années à venir. « Aujourd’hui, nous sommes six personnes dans l’entreprise. Néanmoins, nos essais sont assurés 7 jours sur 7. Pour cela, nous avons mis en place un système qui nous permet d’assurer un suivi permanent. Nous envisageons aussi des investissements dans de nouveaux équipements et un agrandissement de l’équipe. »

Ces dix années ont été largement mises à profit par ces trois ingénieurs pour faire reconnaître leur savoir-faire. Il ne leur reste plus qu’à faire grandir leur entreprise.

ARENIUS. Pour ses dix ans le labo réinvestit à Vitré (La Lettre Economique de Bretagne – Octobre 2014)

Labo de tests et d’essais industriels, mécaniques, climatiques et environnementaux, ARENIUS a fêté ses dix ans le mois dernier à Vitré. Fondée en janvier 2004 par trois ex-salariés de feu Mitsubishi à Etrelles, la société de six salariés s’est fait une place sur ce marché peu occupé en Bretagne. «Notre métier était auparavant beaucoup sous-traité à Paris, Bordeaux, Lyon, explique Mickaël Travers, cogérant fondateur avec Stéphane Vieuville et Laurent Bratigny. Il nous a fallu réinvestir à zéro nos équipements. D’autres se sont installés depuis.»

La moitié de leurs clients (des bureaux d’études et centre de R&D) sont dans l’Ouest, le reste dans la France entière. ARENIUS (nom d’un scientifique suédois) propose des essais de vieillissement accéléré, des tests de fatigue… La société conçoit ses outils au cahier des charges du client, capable par exemple de reproduire les effets du brouillard salin et d’autres conditions climatiques extrêmes. «Nous faisons subir un stress aux pièces pour en faire sortir les défauts.» ARENIUS teste ainsi des cartouches d’airbag, des articulations de sièges et des phares pour les équipementiers, des casques audio pour Guillemot, des bouilloires Seb, des avertisseurs Coyote, etc. Elle travaille aussi avec son voisin Oberthur. L’automobile représente 30% de sa clientèle, composée également d’acteurs de l’aéronautique (20%), de l’électronique et du réseau bancaire (15% chacun), de l’aérospatial (10%) et du ferroviaire (5%).

Depuis 2007, ARENIUS est certifiée ISO 17025 et, depuis sa création, a investi plus de 500 K€. Dernier en date : un pot vibrant (150 K€) pour des tests mécaniques. «Nous allons y ajouter une enceinte climatique pour proposer ces essais mécaniques en température Un nouvel investissement de 40 K€ cet automne. ARENIUS vient aussi de recevoir l’agrément au c, valable jusqu’en 2016. «Notre souhait, c’est de continuer à nous développer», indique le trio qui espère recruter une personne en 2015 après l’ingénieur embauché cette année. ARENIUS connaît une croissance continue avec un CA 2013 de 700 K€.

ARENIUS obtient l’agrément laboratoire Crédit Impôt Recherche (Rennes Atalante – Octobre 2014)

Le laboratoire d’essais ARENIUS a été créé en 2004 par Laurent Bratigny, Stéphane Vieuville et Mickaël Travers.

Créé il y a 10 ans, le laboratoire d’essais industriels ARENIUS vient d’obtenir l’agrément Crédit impôt recherche (CIR) attribué par le Ministère de la recherche.

«Cet agrément est la reconnaissance du Ministère de notre aptitude à réaliser des prestations de haute technicité. Il permet aussi à nos clients d’intégrer les coûts des prestations réalisées par notre laboratoire dans leurs coûts de recherche et de développement», déclare Mickaël Travers, responsable du laboratoire.

Installé dans un bâtiment de 600 m² à Vitré près de Rennes, le laboratoire propose la réalisation d’une gamme complète d’essais climatiques (chocs thermiques, chaleur humide, chaud, froid…), d’essais environnementaux (UV, brouillard salin…), d’essais mécaniques (vibrations, chocs secousses, endurance mécanique…), mais aussi d’analyses de défaillance (analyse micrographique, coupe métallographique…). ARENIUS a étoffé ses prestations d’essais et ses certifications au fil des années : en 2008, le laboratoire a obtenu la certification ISO 17025 par le COFRAC pour la réalisation des essais climatiques ; en 2012, il acquiert deux vibrateurs électromagnétiques et démarre l’activité des essais mécaniques, et enfin cette année, ARENIUS décroche l’agrément CIR pour une durée de trois ans.

L’entreprise qui emploie aujourd’hui six personnes - deux ingénieurs, trois techniciens et une assistante administrative - prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 700 000 euros en 2014, principalement avec les bureaux d’études et les centres de recherche et développement des industriels qui doivent valider et fiabiliser leurs produits avant leur production en grande quantité et leur mise sur le marché. L’équipe travaille pour les secteurs de l’automobile (pour 30 % de son chiffre d’affaires), l’aéronautique (20 %), l’électronique (15 %), le bancaire (15 %), le spatial (10 %), le ferroviaire (5 %)…

ARENIUS se développe et internalise ses activités d'essais vibratoires (Rennes Atalante – Février 2013)

ARENIUS, laboratoire d’essais basé à Vitré (35) développe ses activités et propose aujourd’hui dans ses locaux la réalisation des essais mécaniques de vibrations, de chocs, et de secousses.

Créé il y a 9 ans, le laboratoire poursuit son développement en proposant maintenant une gamme complète d’essais de validation climatique et mécanique au sein de son laboratoire. Ce développement se traduit par l’acquisition de 2 vibrateurs électrodynamique (dont un vibrateur d’une force de 40kN avec table horizontale) et l’intégration d’une nouvelle personne pour répondre à l’accroissement de l’activité, ce qui porte à 5 personnes l’effectif du laboratoire. Autre conséquence de ce développement, la surface du laboratoire a été doublée pour atteindre 600m².

Ces prestations le plus souvent réalisées dans des laboratoires assez éloignés de Rennes (Paris, Lyon, Toulouse…) pourront être réalisées au plus près des centres de développement. « Ces essais sont généralement effectués en présence des clients pour observer le comportement du produit ou bien pour la réalisation des contrôles fonctionnels. Le gain de temps et la réduction du coût des contrôles lié à la proximité de l’équipement suscite un fort intérêt de la part de nos clients» souligne Stéphane Vieuville, Directeur Commercial d’ARENIUS.

L’objectif des essais de qualification est d'établir l'aptitude de produits ou de matériaux à fonctionner ou bien à ne pas se dégrader lorsqu’ils sont soumis à des conditions physiques spécifiques ou extrêmes. Ces essais sont réalisés par les centres de R&D, les bureaux d’études, afin de vérifier la fiabilité de leur conception. « Ces essais de qualification sont le plus souvent intégrés dans le cahier des charges du donneur d’ordre » précise Mickaël Travers, Directeur Laboratoire d’ARENIUS.

Equipé de systèmes de pilotage VibControl/VibPilot de M+P International permettant jusqu’à 16 voies de mesures pour le plus important, le laboratoire réalise les essais “ traditionnels ” de vibration : vibrations sinusoïdales, aléatoires, suivi de résonance, sinus sur bruit, profil routier, chocs ... Ces systèmes peuvent aussi être utilisés pour des mesures vibratoires embarquées. Les données d’essais acquises permettent également l’analyse du comportement dynamique des structures.

Le laboratoire d’essais ARENIUS propose une gamme complète d’essais climatiques (chocs thermiques, chaleur humide, chaud, froid…), d’essais mécaniques (vibrations, secousses, stress mécanique…), d’essais environnementaux (UV, brouillard salin…) mais aussi d’analyses de défaillance (analyse micrographique, coupe métallographique…). Le laboratoire ARENIUS est accrédité ISO 17025 par le COFRAC depuis 2008.

ARENIUS poursuit son développement – Renforcement des moyens pour la réalisation d’essais vibratoires dans l’Ouest. (MEITO – Février 2013)

Le Laboratoire d’essais ARENIUS (Vitré-35) accrédité ISO 17025 poursuit son développement avec l’acquisition de 2 vibrateurs électromagnétiques. Ces équipements permettent la réalisation d’essais d'endurance mécanique : vibrations, chocs, secousses…, de mesurer de analyser le comportement dynamique d’une structure pendant sa sollicitation mécanique. Ce développement se traduit par l’arrivée d’un technicien, ce qui porte à 5 personnes l’effectif du laboratoire.

ARENIUS accrédité pour ses essais climatiques (Rennes Atalante – novembre 2008)

Le laboratoire d’essais ARENIUS vient d’être accrédité ISO 17025 par le Comité Français d’Accréditation des laboratoires d’essais et d’étalonnage (COFRAC) pour la réalisation des essais climatiques. Cette accréditation est l’aboutissement d’un processus de trois ans de mise en place du système qualité. C’est également la reconnaissance des compétences techniques du laboratoire qui répond à l’exigence du référentiel qualité mondial de l’automobile, la norme ISO/TS 16949, ainsi qu’aux exigences des marchés tels que l’aéronautique, le médical et la monétique.

Créé il y a 4 ans, le laboratoire ARENIUS est spécialisé dans les essais climatiques (chaud, froid, humidité), environnementaux (brouillard salin et vieillissement UV) et mécaniques (stress mécanique, vibrations…), pour les PME et les industriels. Son équipe vient d’intégrer de nouveaux locaux à Vitré, permettant à l’entreprise de doubler sa surface de laboratoire.

ARENIUS pour les tests dans l’automobile (AMPLITEL n°210 – octobre 2007)

C’est à Étrelles, près de Vitré, que la société ARENIUS s’est installée en 2004. Elle a développé des activités de tests plutôt mécaniques, notamment pour l’automobile.

Après la fermeture de l’usine MITSUBISHI Electric basée à Etrelles, Stéphane Vieuville décide de poursuivre son expérience dans le test avec la création d’ARENIUS. «Nous avons donc, explique-t-il, investi dans des équipements de tests et de contrôle. Par exemple, pour les cartes électroniques, nous faisons subir aux équipements qu’on nous confie des vieillissements accélérés, et des contraintes climatiques». Pour le groupe VALEO, ARENIUS est notamment intervenue pour des tests de chocs thermiques.

«Des équipementiers comme VALEO possèdent des laboratoires de tests mais pas dans toutes les usines, nos équipements de proximité répondent à leurs attentes» note encore le responsable. 30 à 40% du chiffre d’affaires d’ARENIUS sont ainsi réalisés dans l’automobile «un secteur qui nous demande des compétences technologiques. Ainsi, nous intervenons pour AUTOCRUISE à Brest afin de tester les modules hyperfréquences de leurs systèmes». Mais Stéphane Vieuville considère que les opportunités dans l’automobile sont moins importantes que par le passé.

Dans tous les cas, l’entreprise travaille à partir d’un cahier des charges développé avec le client. ARENIUS suit ainsi un plan de validation, réalise une série de contrôles fonctionnels et remet à son client un rapport d’essai à partir duquel il peut prendre une série de décisions stratégiques. Il s’agit de trouver les meilleures solutions pour adapter les produits aux exigences du marché et de la qualité.

Dans l’automobile, créneau pour lequel ARENIUS espère rapidement des signes de reprise, la jeune société observe avec attention les opportunités éventuelles liées au biocarburant notamment.

«Ce type d’énergies va réclamer des modifications importantes dans les moteurs, il y aura nécessairement des tests à effectuer», poursuit Stéphane Vieuville. Pour être présent dans tous les secteurs industriels et travailler plus étroitement avec, notamment, les équipementiers de rang 1, ARENIUS se prépare à l’obtention de la norme ISO 15025. «Nous misons sur ce label à partir de 2008», poursuit le dirigeant. D’ici à quelques mois, l’équipe d’ARENIUS va déménager et s’installer à Vitré dans un local mieux adapté à ses besoins. Elle va profiter de ce départ pour s’équiper d’un pot vibrant pour des essais en vibration toujours dans le secteur de l’automobile. 200 000 euros seront investis dans ce programme qui permettra à ARENIUS de tester les matériaux pour les moteurs, les répartiteurs et autres équipements. Cette nouveauté devrait faire repartir à la hausse les activités dans l’automobile.

ARENIUS, centre de tests et essais industriels (Rennes Atalante – mai 2004)

Trois anciens salariés du centre de recherche de Mitsubishi Electric Telecom Europe viennent de créer un laboratoire de tests et essais industriels sur l'ancien site de production de Mitsubishi à Etrelles.

La jeune entreprise, dénommée ARENIUS, réalise des essais de vieillissement accéléré, climatiques, environnementaux et mécaniques pour les PME et industriels de l'Ouest. Ces industriels ont besoin de valider le comportement de leurs produits dans le temps afin d'assurer leur qualité, de réduire les risques de retour–client et de répondre aux nouvelles normes (NF, CEI, DIN…). Les créateurs, qui disposent de cinq années d'expérience dans ce domaine, ciblent plus particulièrement les secteurs de l'électronique, la microélectronique, l'automobile, la plasturgie, l'aéronautique, le nautisme et le textile.

ARENIUS prévoit le recrutement de deux personnes d'ici la fin de l'année.

Rennes Atalante a aidé les créateurs de l'entreprise à construire leur offre, à se positionner sur leur marché et à définir une stratégie commerciale.

Trois anciens salariés de Mitsubishi créent ARENIUS : un nom futuriste pour une activité innovante… (Vitré Communauté – Avril 2004)

En mars 2003, Stéphane VIEUVILLE, Laurent BRATIGNY et Mickaël TRAVERS concrétisent leur projet en s'installant sur le site de Mobiltron, à Etrelles, pour y créer un laboratoire de tests et essais industriels.

Avant de s'engager, les trois collaborateurs se sont assurés de la faisabilité du projet : “Il n'existe pas d'autre laboratoire similaire sur le grand Ouest. Or, l'étude de marché, que nous avons réalisée auprès de 150 entreprises, révèle un véritable potentiel”, souligne Mickaël Travers, gérant d'ARENIUS. Une telle activité répond en effet aux besoins des entreprises dont les cahiers des charges sont de plus en plus pointus : “nous leur proposons d'évaluer l'évolution de leurs pièces plastiques en leur faisant subir un vieillissement accéléré”, précise Stéphane Vieuville, responsable commercial.

Le chiffre d'affaire visé, pour 2004, est de 150 à 200 000 €. Pour l'atteindre, la société compte sur environ 5 contrats. “Dans un premier temps, nous ciblons principalement des entreprises spécialisées dans l'électronique et la plasturgie. Mais, pour consolider notre activité et toucher notamment l'aéronautique, une certification est indispensable. Nous nous donnons un an pour obtenir la norme ISO 17025, explique Laurent BRATIGNY, qui s'occupe plus particulièrement de la mise au point du laboratoire.

Des objectifs ambitieux à l'image de ces jeunes entrepreneurs dont le projet a déjà séduit la PFIL et Bretagne Entreprendre qui les soutiennent dans cette belle aventure.

1ère promotion pour “Entreprendre” (Ouest–France – Février 2004)

André Mulliez et Raphaëla Le Gouvello ont salué hier soir la première promotion de Bretagne Entreprendre. Une promotion de créateurs, à l'origine d'une centaine d'emplois.

“Quand j'ai dû licencier 600 personnes en 1986, j'ai eu un gros coup de bourdon. Je me suis dit qu'il fallait créer des emplois et donc des employeurs.”

Voilà, racontée par André Mulliez, la naissance du Réseau Entreprendre : le fondateur du groupe Auchan était hier à Rennes, en compagnie de la navigatrice Raphaëla Le Gouvello, marraine de la promotion, pour féliciter les 18 premiers lauréats de Bretagne Entreprendre, la 28ème association du réseau, qui a vu le jour l'an dernier.

Grâce à un prêt, sans intérêt et sans garantie, de 28 000 € en moyenne, ces 18 créateurs d'entreprises sont à l'origine d'une centaine d'emplois. Sélectionnées à partir de 132 candidatures, les entreprises aidées ont également été suivies régulièrement par un chef d'entreprise adhérent de l'association. Seules l'Ille et Vilaine et les Côtes d'Armor étaient concernées mais Bretagne Entreprendre devrait étendre son action au Morbihan cette année.

Les lauréats : Nextamp de Cesson Sévigné ; Kerdry de Lannion ; Sail Innovation de Rennes ; Alkante de Cesson Sévigné ; SF2I de Saint Jacques de la Lande ; Neotip de Lannion ; IPDiva de Rennes ; ARENIUS d'Etrelles ; TeamCast de Saint Grégoire ; Ankhéos de Bruz ; Atlantic RF de Châteaubourg ; Medi Systeme de Cesson Sévigné ; AphyCare de Lannion et Yak Aero.

ARENIUS s'installe dans les ex–locaux de Mitsubishi Electric (La lettre économique de Bretagne – janvier 2004)

Etrelles (35). Dirigée par Mickaël Travers, cette toute nouvelle société qui va réellement lancer son activité dans un mois, se spécialise dans les tests industriels pour la validation des produits et équipements industriels dans le cadre des normes NF mais aussi Renault, IEC ou PSA… ARENIUS va démarrer avec 3 collaborateurs, tous anciens salariés cadres du laboratoire de Mitsubishi Electric à Etrelles.

La jeune entreprise entend se développer en priorité sur l'Ouest de la France et mise sur la création, à moyen terme, de 4 emplois supplémentaires. ARENIUS a été soutenue dans sa création par plusieurs partenaires parmi lesquels la CCI de Rennes, Bretagne Entreprendre et le cabinet Altédia. Celui–ci est chargé par Mitsubishi de la restructuration de l'équipe des ex–collaborateurs de l'industriel. Sa mission s'achève puisque la plupart des 550 salariés de Mitsubishi Electric à Etrelles ont retrouvé un travail fixe, suivent une formation ou sont en cours de création d'une entreprise.

ARENIUS - 30, Rue Blaise Pascal - 35220 Châteaubourg- Téléphone : 02 23 55 06 60 – Fax : 02 23 55 00 80 - Liens